English
NADIA
....

 

 

 

 

            Je suis née au sein d'une famille multiculturelle au Liban. Beyrouth ma ville natale se situe au carrefour des rivages de trois continents: l'Europe - le Proche Orient - l'Afrique. Trilingue, je ne suis pas seulement Méditerranéenne, mais également Européenne et Atlantique par le biais de mes deux fils Alan et Christopher Thomas, fruits de mon premier mariage avec leur père gallois, ingénieur en géophysique qui à présent et pour toujours repose en paix à Chypre.

            Franco-libanaise, mon espace culturel englobe tous les pays francophones aussi bien que les pays arabophones ou encore les communautés et  pays anglophones.
Trés tôt je me passionne pour la nature, par la Géologie,la Géographie. L'Astrophysique me fascine ainsi que l'évolution du genre humain. Je découvre sur place, ainsi que par l'Histoire de l'Art: L'Antiquité, l'Archéologie, la Mythologie et toute cette poésie humaine véhiculée par leur intermédiaire.
           
            En 1979 durant la guerre au Liban, déménagement au "Bateau Lavoir" avec mon second époux Henri Gaboriaud, architecte d'intérieur. Un veritable renouveau de vie affective et de recherche picturale à partir des empreintes de mes deux mains: série de dessins et peintures à l'huile se développant sur plusieurs périodes: "Géodermies" (géologie-épiderme-terre) "Archéodermies" (espaces archéologiques) "Empreintes éclatées" (polychromies-chute du mur de Berlin).                                
            En 2000: "Espaces Intemporels" en faveur de la Paix. Nombreux sont ceux qui théorisent et politisent au sujet du choix de couleurs en peinture. Ce n'est nullement mon propos. Aprés avoir abordé brièvement le thême des quatre éléments de la génèse: Terre-Feu-Eau-Air, je souhaite exprimer librement le bonheur de vivre la Paix retrouvée.

     Je crois en les aspects positifs de la Science qui ne s'opposent nullement aux aspects spirituels et intuitifs du genre humain.Je porte toute mon attention sur les réalisations positives de l'humanité sachant que tout est relatif dans la vie, que la mort est une certitude, que la sagesse humaine n'a pas fait ses preuves et qu'à présent il est temps de réaliser la Paix pour le Bien du Genre Humain.

N. Saïkali      


haut de page